L'histoire et le goût du Charbon de Bouxwiller

Le Charbon de Bouxwiller est un produit artisanal à base de chocolat véritable patrimoine gastronomique avec beaucoup plus d'histoire que nous pouvons penser.

Fortement lié au caractère de cette petite ville alsacienne, il est complètement impensable de passer Noël sans goûter cette délicatesse et savourer les délicieux contrastes qui nous enveloppent du souvenir des mines de charbon et le plaisir de croquer du chocolat artisan.

Le choix du partage avec ceux qu'on aime

Bien que le charbon de Bouxwiller est traditionnellement une confiserie artisanale produite pour partager entre amis et avec la famille lors des fêtes de Noël, nous pouvons nous en régaler tant que les températures soient compatibles avec le chocolat.

Le cacao utilisé est de première qualité, ainsi que les noisettes et les amandes, combinés pour garantir une vraie explosion de sensations.

Le chef pâtissier tient au coeur la particularité des tous les ingrédients et de leur correcte combinaison car le charbon est particulièrement présent lors des fêtes traditionnelles, ainsi que le bonheur, la joie et le partage.

Charbon au chocolat ou chocolat de charbon ?

Raconter l'histoire du charbon à Bouxwiller est compliqué car il n'y en a pas une mais plusieurs histoires, et surtout, il n'y a pas de certitude absolue.

Lorsque nous parlons des raisons qui nous poussent à consommer traditionnellement cette délicatesse lors des fêtes de Noël, nous retrouvons les mêmes circonstances.

Heureusement, nous pouvons commander du Charbon de Bouxwiller presque toute l'année, car nous avons le droit d'être heureux sans dépendre du calendrier.

De la main experte et soigneuse du chef pâtissier, avec la gentillesse et le sourire de la maison, le Charbon de Bouxwiller vient à nous pour être aimé.

Le lignite, l’or noir de Bouxwiller

Les mines sont profondément liées à l'histoire du village et au caractère de ses habitants.

Sous les calcaires lacustres, on trouve une couche de lignite épaisse de 1,50 m à 2 m. Autrefois, elle était exploitée comme combustible, puis, en raison de sa richesse en sulfure de fer (la pyrite), comme matière première pour la fabrication d’alun et de vitriol par les Mines de Bouxwiller.

Le lignite résulte de la transformation de la matière organique élaborée et accumulée par une végétation dense. Durant leur séjour dans les profondeurs de la terre, les restes végétaux s’enrichissent au fur et à mesure en carbone sou l’effet de la température, de l’activité microbienne et des pressions croissantes. C’est ainsi que naisse le lignite (avec une teneur en carbone de l’ordre de 70 à 75%).

Le processus de création du lignite est une belle métaphore du processus de fabrication artisanal du Charbon de Bouxwiller.